JFR 2010 - 4305 - Radiologie conventionnelle et bonnes pratiques, 2e partie

Mis à jour le 27/06/2011 par SFR
Que reste-t-il de l'abdomen sans préparation (ASP) chez l'enfant ?
C VEYRAC, O PRODHOMME, M SAGUINTAAH, C BAUD, A COUTURE
Objectifs
Messages à retenir
Le radiologue doit connaître les indications d'un ASP chez l'enfant. Définir les incidences nécessaires et celles qui sont inutiles. Reconnaître les situations cliniques où l'ASP n'est pas indiqué. Savoir proposer un examen d'imagerie alternatif. Discuter des situations où aucun examen d'imagerie n'est indiqué.
Résumé
L'ASP est trop souvent pratiqué en pathologie pédiatrique. En effet, il ne permet habituellement pas un diagnostic précis et il est suivi d'un autre examen d'imagerie qui, lui, est diagnostique. Il faut donc reconnaître les situations dans lesquelles, chez l'enfant, l'ASP est fondamental, peut rester nécessaire, ou n'est pas indiqué. L'ASP est fondamental dans la stratégie diagnostique : enfants avec des signes cliniques d'occlusion digestive, nouveau-nés suspects d'entérocolite ulcéro-nécrosante, recherche d'une perforation digestive. Le cliché de face couché est toujours réalisé. L'incidence tangentielle est réservée à la recherche d'un pneumopéritoine. Dans ces situations, l'ASP peut être utilisé dans la surveillance selon l'évolution de la symptomatologie clinique. L'ASP peut rester nécessaire : ingestion de corps étranger ou dysfonctionnement d'une sonde de dérivation ventriculo-péritonéale ; suspicion de colique néphrétique : échographie en première intention. L'ASP peut être pratiqué secondairement (ou la TDM selon l'âge de l'enfant) si l'échographie ne suffit pas. L'ASP n'est pas indiqué : douleurs abdominales de l'enfant (situations cliniques très fréquentes) excepté en cas de signes d'occlusion. Echographie en première intention si suspicion d'appendicite, douleur pelvienne aiguë, douleur abdominale à examen clinique normal, vomissements alimentaires, rectorragies, masse abdominale, hématurie, ... Enfin, aucun examen d'imagerie de première intention : constipation (en dehors d'une symptomatologie occlusive), infection urinaire sans fièvre.