JFR'2010 - 2306 - Imagerie du sacrum : de la peau au système nerveux, 1e partie

Mis à jour le 08/08/2011 par SFR
Le sacrum de l'enfant : malformations et tumeurs
M KOOB, JL DIETEMANN
Messages à retenir
Les variantes anatomiques spécifiques de l'enfant. La séméiologie des malformations. La séméiologie des principales tumeurs bénignes et malignes. Les différentes techniques d'imagerie à mettre en œuvre et notamment les pathologies qui nécessitent un recours à l'injection de produit de contraste.
Résumé
L'échographie, mais surtout la scanographie et l'IRM permettent un bilan topographique et de nature précis des tumeurs osseuses primitives (tumeurs à cellules géantes, kyste anévrysmal, ostéome ostéoide) et secondaires. Le diagnostic des tumeurs neurogènes principalement représentées par les neurofibromes et les neurofibrosarcomes, les tumeurs épendymaires et les tumeurs congénitales (lipomes, kystes) reposent sur l'IRM. Les dysraphies bénéficient in-utéro et dès la naissance des explorations ultrasonores et IRM. L'analyse des anomalies lombosacrées (méningocèles, myéloméningocèles, lipomyéloméningocèles) reposent sur une exploration locorégionale ultrasonore, IRM, scanographique et radiologique conventionnelle. Une exploration de l'ensemble du névraxe par IRM est indispensable à la recherche de lésions et de malformations associées (hydrocéphalie, Chiari 2, malformations du corps calleux et de l'encéphale).