JFR 2011 - 5142 - Anatomie et espaces méningés 2e partie

Mis à jour le 10/07/2012 par SFR
Espaces périvasculaires : anatomie, variantes et aspects pathologiques
F COTTON
Objectifs
Connaître l'anatomie des espaces périvasculaires. Connaître les aspects en IRM des espaces périvasculaires normaux et des variantes. Connaître l'intérêt des séquences d'imagerie de susceptibilité magnétique pour l'étude des veinules. Connaître les principales causes des élargissements pathologiques des espaces périvasculaires : congénitaux, génétiques, vasculaires, infectieux, inflammatoires, tumorales.
Messages à retenir
Le diagnostic positif et différentiel des espaces périvasculaires se fait par l'analyse du signal IRM. La dilatation kystique d'un espace périvasculaire lenticulo-strié est à considérer comme une variante de la normale. Les processus inflammatoires, tumoraux et vasculaires peuvent être responsables d'un élargissement des espaces périvasculaires. L'imagerie de susceptibilité magnétique apporte des informations nouvelles sur l'anatomie in vivo et les aspects pathologiques des espaces périveinulaires.
Résumé
Les espaces périvasculaires, appelés communément espaces de Virchow et Robin, sont des espaces entourant les vaisseaux sanguins perforants (artères, artérioles, veines et veinules). Remplis de liquide cérébrospinal, ils présentent un signal caractéristique en IRM permettant des les différencier des lacunes cérébrales. Leur distribution est bilatérale et souvent symétrique avec une topographie correspondant aux territoires perforants. Les séquences 3D haute résolution T1 post-gadolinium et l'imagerie de susceptibilité magnétique montre parfois la disposition des vaisseaux dans ces espaces. D'un point de vue physiopathologique, les espaces périvasculaires peuvent se dilater dans des conditions pathologiques : stress des parois vasculaires, atrophie, inflammation, propagation des infections et tumeurs, accumulation de mucopolysaccharides.