JFR 2011 - 5146 - Infections du système nerveux central 3e partie

Mis à jour le 13/12/2012 par SFR
Infections cérébrales et spinales : méningites et infections virales
F BONNEVILLE, H DUMAS, R GRAMADA, V CUVINCIUC, C COGNARD
Objectifs
Montrer en IRM les différents aspects des infections cérébrales non bactériennes. Illustrer les spécificités des lésions cérébrales d'origine virale, chez l'immunocompétent et l'immunodéprimé. Discuter le diagnostic différentiel de quelques lésions cérébrales mimant des lésions infectieuses. Découvrir quelques lésions cérébrales infectieuses parasitaires.
Messages à retenir
L'encéphalite herpétique doit être évoquée devant toute atteinte temporale médiale. L'encéphalite au VIH et la leucoencéphalite multifocale progressive (LEMP) sont les principales encéphalites virales survenant en cas d'infection par le VIH. En IRM, la LEMP est évoquée devant des plages d'hypersignal T2 asymétriques de la substance blanche, gagnant les fibres en U. Le syndrome de restauration immunitaire inflammatoire (IRIS) correspond à une aggravation clinique sous traitement antirétroviral efficace, prouvé biologiquement.
Résumé
Les infections intracrâniennes sont principalement dues à des bactéries, qu'il s'agisse des méningites, des abcès cérébraux à pyogènes ou encore des multiples formes du BK. Les atteintes virales n'en restent pas moins fréquentes, tant chez l'immunocompétent que chez l'immunodéprimé, et la redoutable méningo- encéphalite à herpès en est le plus bel exemple. Celle-ci doit donc systématiquement être evoquée devant toute atteinte médiale du lobe temporal en imagerie. La LEMP, plus caractéristique avec son atteinte des fibres en U, peut prendre un aspect plus étonnant, avec des prises de contraste et un effet de masse en cas d'IRIS.