JFR 2012 - 1343 - Imagerie des 1ères et 2èmes paires de nerfs crâniens 1e partie

Mis à jour le 16/01/2014 par SFR
Chiasma optique et voies optiques rétrochiasmatiques
Orateur : Menjot De Champfleur Nicolas
Objectifs
Savoir caractériser une altération du champ visuel.
Connaître le protocole d'exploration du chiasma optique et des voies visuelles rétrochiasmatiques.
Connaître les principales causes d'atteinte du chiasma optique.

Messages à retenir
L'exploration des voies visuelles chiasmatiques et retrochiasmatiques repose sur l'Imagerie par Résonance Magnétique.
Une hémianopsie bitemporale doit faire évoquer une lésion du chiasma optique alors qu'une hémianopsie latérale homonyme doit faire rechercher une lésion des voies optiques retrochiasmatiques.
Les causes d'atteinte chiasmatique sont essentiellement tumorales.

Résumé
Le syndrome chiasmatique est le plus souvent dû à une compression tumorale médiane, inférieure du chiasma et débute par une encoche quadrantale supérotemporale évoluant vers une hémianopsie bitemporale. Le protocole d'exploration repose sur l'IRM en coupes sagittales T1, puis en coupes fines coronales T2 et T1 sans et avec injection. Le syndrome rétrochiasmatique se traduit par une hémianopsie latérale homonyme. Le protocole d'exploration IRM est fonction du mode de survenue et du contexte.