JFR 2012 - 2345 - Imagerie cérébrale et ORL 1e partie

Mis à jour le 20/02/2014 par SFR
Imagerie en pathologie ORL
Orateurs : Espinoza-Boireau Sophie - Halimi Philippe
Objectifs
Savoir quand effectuer une séquence de perfusion.
Savoir quel type de perfusion effectuer : scanner, IRM en T1 ou T2.
Savoir positionner la région d'intérêt pour tracer la courbe de perfusion.
Savoir interpréter les courbes en IRM des tumeurs des glandes salivaires.
Savoir interpréter les paramètres obtenus en scanner de perfusion pour les tumeurs du pharynx.
Messages à retenir
L'exploration des tumeurs des glandes salivaires doit comporter une perfusion en IRM.
L'aspect des courbes de perfusion permet d'orienter vers la malignité ou la bégnitié des lésions.
La tumeur de Wartin a une courbe de perfusion en IRM qui est caractéristique.
Résumé
La perfusion en IRM est un élément indispensable à la caractérisation des tumeurs des glandes salivaires. La forme des courbes permet d’orienter vers nature de la lésion : bénin (plateau ascendant) versus malin (plateau descendant). Elle permet aussi parfois d’évoquer une histologie : la tumeur de Warthin (wash-out>30%). L’imagerie de perfusion (scanner ou IRM) pour les autres tumeurs de la tête et du cou est en cours d’évaluation. Elle pourrait aider au choix du traitement inital(chimiothérapie, radiothérapie ou chirurgie). Elle permettrait aussi de détecter les mauvais répondeurs et les récidives au sein des remaniements post-thérapeutiques.