JFR 2012 - 2345 - Imagerie cérébrale et ORL 2e partie

Mis à jour le 20/02/2014 par SFR
Imagerie en pathologie cérébrale
Orateur : Grand Sylvie
Objectifs
Connaître les critères de qualité de la TDM et de l’IRM de perfusion.
Connaître les principes de l’imagerie de perfusion en TDM et en IRM.
Connaître les indications principales de la TDM et de l’IRM de perfusion en pathologie cérébrale.
Messages à retenir
La TDM et l’IRM de perfusion cérébrale sont largement accessibles.
En TDM, la nécrose ischémique est définie par un volume sanguin cérébral inférieur à 2ml/100g, la pénombre par une augmentation de 145 % du temps de transit moyen.
En pathologie ischémique, l’IRM ne présente pas actuellement de critères simples pour différencier ischémie irréversible, pénombre et oligémie bénigne.
En pathologie tumorale le volume sanguin et la perméabilité sont les 2 paramètres de l’IRM de perfusion à analyser.
Résumé
L’étude de la perfusion cérébrale avec injection de produit de contraste n’est plus qu’un outil de recherche mais fait partie intégrante d’une exploration encéphalique. Les indications en tomodensitométrie sont dominées par la pathologie vasculaire pour rechercher une ischémie et un vasospasme. L’IRM de perfusion a également un rôle en cours d’évaluation pour la définition de la zone de pénombre ischémique ; elle est surtout fondamentale pour caractériser un processus tumoral, effectuer le grading des gliomes afin d’orienter et de surveiller la prise en charge thérapeutique.