JFR 2013 - 2306 - Neuroradiologie pédiatrique au quotidien 3e partie

Mis à jour le 16/04/2014 par SFR

IRM des tumeurs de la fosse postérieure de l'enfant

Orateur : Mohamed Ben Hamouda


Messages à retenir
La fosse cérébrale postérieure est la principale localisation des tumeurs cérébrales de l’enfant.
Les principales tumeurs sont : le médulloblastome (de siège souvent vermien), l'astrocytome pilocytique (de topographie cérébelleuse lobaire), le gliome du tronc cérébral et l'épendymome (siégeant dans le quatrième ventricule).
L’IRM conventionnelle fournit des arguments topographiques précis, indispensables à l’approche étiologique.
La séquence de diffusion, l’imagerie de perfusion et la spectroscopie par résonance magnétique aident dans la caractérisation tumorale.
Nécessité d'explorer l'axe spinal devant une suspision de médulloblastome ou d'un épendymome.
Résumé
Les tumeurs cérébrales représentent la deuxième cause parmi les affections malignes de l’enfant. La localisation à la fosse postérieure est la plus fréquente avec plus de 50% de la totalité des tumeurs cérébrales. Ces tumeurs sont dominées par les PNET, essentiellement  le médulloblastome de siège souvent vermien, l'astrocytome pilocytique de topographie essentiellement cérébelleuse lobaire, le gliome du tronc cérébral et l'épendymome siégeant dans le quatrième ventricule. L’IRM conventionnelle précise la topographie exacte de la lésion, qui confrontée aux données cliniques permet d’aboutir à une gamme diagnostique pertinente. La diffusion, réalisée systématiquement, permet d’augmenter la spécificité de l’IRM en montrant classiquement une diffusion restreinte dans les tumeurs à haute cellularité comme le médulloblastome et une diffusion augmentée dans les tumeurs à faible densité cellulaire, comme l’astrocytome pilocytique. La perfusion, de réalisation difficile chez le nourrisson, permet devant une prise de contraste de différencier une néoangiogénèse d’une rupture de la barrière hémato-encéphalique, aidant au grading des tumeurs gliales. La spectroscopie aide au diagnostic de nature en montrant une importante élévation de la choline et un pic de taurine dans le médulloblastome, une élévation du myoinositol dans les tumeurs gliales de bas grade et des lactates dans l’astrocytome pilocytique.