JFR 2010 - 2108 - Echographie des pathologies du membre inférieur, 1e partie

Mis à jour le 27/06/2011 par SFR
Echographie des pathologies de la hanche
JL BRASSEUR, G BACH, J RENOUX, D ZEITOUN-EISS
Messages à retenir
Valeur de l'échographie pour montrer le siège exact des lésions d'origine articulaire ou péri-articulaire en cas de douleur du creux inguinal. Importance des épreuves dynamiques pour le dépistage des hernies. Limitation d'un examen échographique isolé dans le cadre d'une pathologie d'origine articulaire ou de la tête fémorale. Après les clichés standard, l'échographie est le premier examen à réaliser en cas de douleurs du creux inguinal.
Résumé
L'origine d'une douleur inguinale est souvent difficile à préciser cliniquement justifiant le recours à l'imagerie. Les clichés standard sont réalisés en première intention à la recherche d'une atteinte articulaire mais s'ils n'expliquent pas la symptomatologie clinique, une autre technique d'imagerie est nécessaire. Pour progresser dans le diagnostic, il faut d'abord préciser si nous sommes en présence d'une atteinte articulaire ou péri-articulaire. Dans cette dernière catégorie, les douleurs peuvent être d'origine musculaire, tendineuse, osseuse ou sous-cutanée mais aussi résulter d'une hernie inguinale ou crurale. Sur le plan musculaire et tendineux, ce sont les pathologies du psoas et du droit fémoral qui sont fréquemment confondues avec une pathologie coxofémorale. L'échographie permet de les repérer, de préciser le siège exact (enthèse, jonction myotendineuse ou muscle) de la lésion et d'en déterminer la gravité. Les lésions articulaires et celles en provenance d'une pathologie de la tête fémorale se manifestent en échographie par la présence d'un épanchement liquidien ou d'un épaississement des replis capsulosynoviaux antérieurs ; l'échographie peut donc les détecter ce qui oriente le diagnostic ; en dehors des pathologies labrales, une autre technique d'imagerie est ensuite nécessaire pour préciser l'origine exacte de cette atteinte. En complément des clichés radiographiques standard, l'échographie est le premier examen à réaliser pour préciser l'origine d'une douleur inguinale et compléter les clichés radiographiques de hanche.