JFR 2010 - 2108 - Echographie des pathologies du membre inférieur, 2e partie

Mis à jour le 27/06/2011 par SFR
Echographie des pathologies du genou
D ZEITOUN-EISS, J RENOUX, G BACH, JL BRASSEUR
Messages à retenir
Valeur de l'échographie pour montrer l'origine d'une douleur du genou d'origine tendineuse ou ligamentaire. Limitation d'un examen échographique isolé dans le cadre d'une pathologie d'origine articulaire, méniscale ou osseuse. Après les clichés standard, l'échographie est le premier examen à réaliser en cas de douleurs du genou.
Résumé
Les douleurs du genou ont des étiologies multiples et affectent des éléments anatomiques différents : ligament, tendon, rétinaculum, nerf, cartilage et os.Grâce à sa précision spatiale, l'échographie analyse et différencie correctement tous les éléments situés entre la peau et la corticale osseuse. Pour être performante, elle doit être réalisée de manière comparative. Quelle que soit la symptomatologie, l'examen débute par la recherche d'un épanchement pour dépister une atteinte articulaire, une distension kystique ou des corps étrangers intra-articulaires. La présence de liquide peut-être le signe d'une lésion ligamentaire ou méniscale en post-traumatique, mais se retrouve aussi dans de nombreuses pathologies ostéo-articulaires ; l'échographie n'est alors pas capable de faire le bilan exhaustif des lésions, et un complément par arthro-scanner ou IRM est souvent indispensable. Le centrage rotulien est analysé en extension. Comme les atteintes des rétinaculums et des nerfs, les lésions tendineuses et ligamentaires sont parfaitement analysables par échographie ; elles entraînent une tuméfaction hypoéchogène ou une interruption des fibres dans les cas graves. Au niveau du pivot central, ce sont les signes indirects qui peuvent attirer l'attention lors d'une atteinte récente, l'échographie étant moins utile en chronique hormis pour rechercher une dégénérescence mucoïde. En complément des clichés radiographiques standard, l'échographie est le premier examen à réaliser pour préciser l'origine d'une pathologie du genou.