JFR'2010 - 3347 - Hanche de l'adulte jeune, 1e partie

Mis à jour le 02/08/2011 par SFR
Pathologie abarticulaire de la hanche
M COHEN, V VUILLEMIN, D JACOB
Objectifs
Connaître les différentes pathologies abarticulaires de la hanche chez l'adulte jeune. Connaître l'apport des différentes modalités d'imagerie et apprendre la sémiologie radiologique élémentaire.
Messages à retenir
L'articulation de la hanche est entourée de nombreuses structures tendineuses, musculaires, nerveuses et vasculaires. L'examen physique et le contexte clinique permettent le plus souvent de suspecter une origine abarticulaire en présence de symptômes autour de cette articulation. Le but de l'imagerie est de différencier les étiologies osseuses, enthésiques, tendineuses et bursales, musculaires, neurologiques, vasculaires, orificielles, sans oublier l'éventualité d'une lésion tumorale.
Résumé
Chez l'adulte jeune, après avoir éliminé une pathologie articulaire coxo-fémorale peu fréquente sauf antécédent ou contexte particulier, le rôle de l'imagerie est de diagnostiquer les principales lésions pouvant expliquer la symptomatologie. Le bilan clinique permet d'orienter l'imageur et de choisir les modalités d'imagerie contributives. Les tendons, leurs enthèses et leurs bourses satellites ainsi que les muscles autour de la hanche sont parfois le siège de lésions sur le versant antérieur (ilio-psoas, droit fémoral, sartorius, adducteurs), latéral (glutéaux, tenseur du fascia lata) et postérieur (ischio-jambiers). Une fracture de contrainte doit être évoquée notamment chez un sujet sportif. Les nerfs périphériques peuvent être le siège d'une compression canalaire. L'imagerie dynamique mettra en évidence une pathologie herniaire. La découverte d'une lésion tumorale est une éventualité plus rare.