JFR'2010 - 3347 - Hanche de l'adulte jeune, 2e partie

Mis à jour le 02/08/2011 par SFR
Pathologie labrale et conflits de la hanche
O HAUGER, E PELÉ, S COUDERC, N AMORETTI
Objectifs
Connaître les différents types de conflits fémoro-acétabulaires. Connaître les anomalies morphologiques et les mécanismes lésionnels sous jacents. Savoir où rechercher les lésions, et en connaître les caractéristiques.
Messages à retenir
Le diagnostic de conflit fémoro-acétabulaire est avant tout basé sur la symptomatologie clinique (douleur de l'aine/test de conflit positif). Il en existe deux types principaux, souvent associés. Le type Came d'origine fémorale et le type Pincé d'origine acétabulaire. L'analyse exhaustive nécessite l'opacification de l'articulation (arthro-scanner ou arthro-IRM), et une acquisition volumique permettant des reconstructions dans tous les plans de l'espace. L'atteinte intéresse principalement le labrum et le cartilage acétabulaire. La topographie et l'aspect des lésions orientent vers le type de conflit sous-jacent.
Résumé
Le conflit fémoro-acétabulaire traduit un contact anormal entre le fémur et l'acétabulum. Il peut conduire à une arthrose précoce. On en distingue deux types principaux, souvent associés : le type « came », d'origine fémorale (hypertrophie jonction tête-col) et le type « pincé », d'origine acétabulaire (excès de couverture antérieure). Le diagnostic repose sur la clinique et sur l'imagerie, notamment les clichés standard complétés par une imagerie en coupes (arthro-TDM/IRM) qui permettent l'identification précise des vices architecturaux et des lésions labrales et cartilagineuses associées. Ce bilan autorise une prise en charge précoce et optimale, essentiellement basée sur la chirurgie.