JFR 2011 - 2319 - Ostéosynthèses percutanées guidées par l'imagerie : alternatives mini-invasives à la chirurgie orthopédique conventionnelle - 2e partie

Mis à jour le 11/01/2012 par SFR
Ostéosynthèse percutanée sous guidage scanner des disjonctions sacro-iliaques
N AMORETTI, PY MARCY, A IANNESSI, T BENZAKEN, P EUDE, O HAUGER
Objectifs
Messages à retenir
Les disjonctions sacro-iliaques sont des lésions post-traumatiques instables nécessitant soit un traitement conservateur avec une immobilisation prolongée soit un traitement par réduction et fixation interne à ciel ouvert. L'évolution des techniques d'imagerie a permis la mise en place de vis d'ostéosynthèses par voie percutanée avec un champ de vue optimal. Les disjonctions sacro-iliaques peuvent bénéficier de cette technique radiologique pour un lever précoce à 24 heures.
Résumé
Les disjonctions sacro-iliaques sont des lésions post-traumatiques instables, sources de déplacements secondaires. L'absence de traitement peut compromettre la statique et la marche. Le traitement chirurgical classique à ciel ouvert consiste en une réduction des déplacements et une ostéosynthèse de l'articulation sacro-iliaque. L'intervention est lourde et doit être réservée aux disjonctions déplacées. L'ostéosynthèse percutanée scanoguidée permet la synthèse des lésions postérieures de l'anneau pelvien de l'os coxal au corps de S1. Elle permet de fixer l'articulation par mise en place de vis sous contrôle tomodensitométrique afin de sécuriser le trajet du matériel d'ostéosynthèse limitant les risques de lésions nerveuses, vasculaires ou viscérales. Le déplacement secondaire de l'hémi-bassin et la pseudarthrose du foyer fracturaire sont ainsi évités. La faisabilité de cette intervention est de 100% sous anesthésie locale.