JFR 2011 - 5108 - Algodystrophies (syndromes douloureux régionaux complexes) 1e partie

Mis à jour le 23/05/2012 par SFR
Imagerie, stratégie diagnostique et sémiologie
A CHEVROT, A FEYDY, H GUERINI, R CAMPAGNA, E PLUOT, J ROUSSEAU, R BAZELI, JL DRAPÉ
Objectifs
Connaître la stratégie diagnostique de l'imagerie des algoneurodystrophies. Connaître la sémiologie de l'imagerie des algoneurodystrophies. Comprendre les aspects typiques et atypiques des algoneurodystrophies en imagerie.
Messages à retenir
Le diagnostic précoce est possible avec IRM et scintigraphie. La radiographie peut montrer des signes caractéristiques plus tardifs, comme la déminéralisation pommelée avec conservation des corticales. La scintigraphie démontre les caractéristiques de la maladie (déminéralisation, œdème, migration, restitution).
Résumé
En règle générale, le diagnostic en imagerie morphologique est relativement facile si la clinique est évocatrice, avec un œdème médullaire intense et mal limité en IRM. Un épanchement articulaire réactionnel associé est fréquent. Cet œdème est transitoire et une IRM de contrôle réalisée quelques semaines plus tard montrera une normalisation du signal. L'imagerie est importante pour écarter les diagnostics différentiels principaux tels que la fracture de fatigue sous-chondrale ou l'arthropathie débutante.