JFR 2011 - 4308 Gonarthrose, coxarthrose, arthrose de la main - poignet : qu'attendre de l'imagerie 2e partie

Mis à jour le 20/06/2012 par SFR
La coxarthrose aujourd'hui : optimisation de la stratégie d'imagerie
E PLUOT, A FEYDY, H GUERINI, R CAMPAGNA, J ROUSSEAU, R BAZELI, JL DRAPÉ
Objectifs
Messages à retenir
L'IRM doit être proposée en première intention en cas de douleur mécanique de hanche à radiographies normales. Un protocole d'IRM simple permet de faire le diagnostic positif de chondropathie, des lésions associées et des diagnostics différentiels. En cas de normalité de l'IRM, l'arthroscanner couplé à un test anesthésique doit être proposé. Chez le sujet jeune, les signes de conflit fémoro-acétabulaire doivent être recherchés.
Résumé
Les clichés standard rigoureusement réalisés demeurent incontournables. L'IRM et l'imagerie en coupe avec opacification intra-articulaire peuvent aider au diagnostic positif, étiologique et de sévérité de la coxarthrose.