JFR 2012 - 3340 - Tissus osseux 2e partie

Mis à jour le 08/03/2013 par SFR
Tissus osseux : Rhumatisme inflammatoire
Catherine Cyteval et Marie-Pierre Baron
Objectifs
Savoir les indications d'une IRM dans le cadre d'une spondylarthropathie ou d'une poly-arthrite rhumatoïde.
Connaître la sémiologie IRM de l'atteinte du tissu osseux dans un rhumatisme inflammatoire.
Connaître les valeurs diagnostiques et pronostiques de l'atteinte du tissu osseux dans un rhumatisme inflammatoire.
Messages à retenir
L'œdème intra-osseux (hypersignal en séquence STIR) visible sur 2 coupes le long des berges sacro-iliaques fait partie des critères diagnostiques de l'ASAS pour le diagnostic précoce des spondylarthropathies.
L'œdème intra-osseux (hypersignal en séquence STIR) du carpe dans la polyarthrite rhumatoïde est précurseur des érosions et est réversible.
L'œdème intra-osseux (hypersignal en séquence STIR) ne présente aucune spécificité et doit être interprété en fonction de sa localisation, du contexte clinico-biologique et de l'âge du patient.
Résumé
Les nouvelles options thérapeutiques des rhumatismes inflammatoires nécessitent de nouveaux critères de diagnostic précoce qui intègrent l'IRM. Elle permet, pour la polyarthrite rhumatoïde, outre la détection des synovites, la détection de l'œdème intra-osseux, précurseur réversible des érosions et prédictif de la progression structurale de la maladie. Pour les spondylarthropathies, elle aide le diagnostic précoce des lésions inflammatoires sacro-iliaques et rachidiennes ainsi que des enthésites périphériques. L'IRM est également utile pour visualiser et quantifier l'inflammation et les lésions chroniques et donc pour définir l'activité de la maladie à l'instant T. Son rôle dans le suivi thérapeutique reste encore à valider.