JFR 2012 - 3340 - Tissus osseux 3e partie

Mis à jour le 08/03/2013 par SFR
L’œdème épiphysaire en imagerie
Jean-Baptiste Pialat
Objectifs
Connaître les éléments sémiologiques qui permettent de définir et de caractériser un œdème épiphysaire.
Connaître les différentes gammes diagnostiques à évoquer devant un œdème épiphysaire.
Maîtriser les arguments pronostiques et les principes de surveillance des principales étiologies d'un œdème épiphysaire.
Messages à retenir
Les lésions à l'origine d'un œdème épiphysaire sont très diverses et peuvent être réversibles ou irréversibles.
La caractérisation de cet œdème en imagerie permet d'orienter le diagnostic.
Une analyse précise de l'encroutement chondral, de la lame osseuse sous-chondrale et de l'os trabéculaire sous-jacent est fondamentale pour le diagnostic et le pronostic de ces lésions.
Résumé
L'œdème épiphysaire est défini par une modification de signal inflammatoire d'une épiphyse. Les étiologies sont diverses, variables suivant le terrain clinique. La caractérisation morphologique et topographique précise de l'œdème permet une première orientation diagnostique, mais l'analyse des signes associés (cartilage, os sous-chondral, spongieux) est fondamentale dans le diagnostic, le pronostic et le suivi des lésions. Ces lésions peuvent être réversibles ou irréversibles, d'origine le plus souvent mécanique, dégénérative ou ischémique. Cependant, suivant le contexte clinique, ou en cas d'aspect atypique, les diagnostics différentiels infectieux, inflammatoires ou tumoraux notamment devront être envisagés.