JFR 2012 - 5340 - Imagerie du genou 2e partie

Mis à jour le 11/07/2013 par SFR
Genoux : Ligaments et tendons
Orateur : Bellaiche Laurence - Guenoun Daphné
Objectifs
Connaître l'anatomie et l’aspect normal de l’imagerie des ligaments et tendons du genou.
Savoir rechercher et reconnaître les lésions traumatiques et non-traumatiques les plus fréquentes des ligaments et tendons du genou.
Connaître la place des différents examens d'imagerie, radiographie, échographie, scanner, arthroscanner, arthroIRM et IRM, dans l'étude des ligaments et tendons du genou.
Messages à retenir
A la phase aiguë d’une entorse grave du genou, il est important de déceler les signes de ruptures partielles du LCA afin de laisser une chance au traitement conservateur.
A la phase aiguë d’une entorse grave du genou, il est important de déceler une rupture de la jonction myo-tendineuse du poplité, qui nécessite une chirurgie de réparation rapide.
A la phase aiguë d’une entorse grave du genou, il est important de déceler les lésions méniscales instables ou potentiellement instables afin de proposer une suture rapide sous arthroscopie et d’éviter la séquence rupture du LCA + méniscectomie = gonarthrose fémoro-tibiale précoce.
Résumé
Les lésions ligamentaires et tendineuses du genou sont extrêmement fréquentes. L’IRM est indispensable en cas d’entorse. Elle assure le diagnostic de la lésion du pivot central et fait le bilan des lésions ménisco-ligamentaires et ostéo-chondrales associées. Les ruptures de la jonction myo-tendineuse du poplité et lésions méniscales instables ou potentiellement instables nécessitent une chirurgie rapide. En cas d’entorse du plan médial, l’échographie est suffisante. Les lésions du plan latéral, beaucoup plus rares, surviennent dans un contexte traumatique violent, ce qui nécessite une IRM à la recherche des lésions associées. Il faut se méfier des tendinites chroniques, il s’agit souvent de fissures.