JFR 2012 - 2140 - Imagerie ostéo-articulaire - Imagerie du coude 1e partie

Mis à jour le 08/01/2014 par SFR
Imagerie des nerfs du coude
Orateur : Anne Miquel
Objectifs
Connaître l’anatomie normale d’un nerf périphérique en IRM et en échographie.
Connaître l’anatomie des nerfs médian, radial et ulnaire au coude.
Connaître les principales neuropathies canalaires dans la région du coude.
Connaître la sémiologie des lésions traumatiques et tumorales des nerfs périphériques.
Messages à retenir
Les nerfs périphériques sont explorables en imagerie, soit par l’IRM, soit par l’échographie. L’IRM offre une exploration exhaustive de l’environnement anatomique du nerf, mais son territoire d’exploration est limité.
L’échographie permet de suivre facilement un nerf sur l’ensemble de son trajet, de le comparer à son homologue controlatéral, et réalise une exploration dynamique.
Les trois nerfs principaux du membre supérieur circulent au coude dans des canaux qui réduisent leur mobilité, ce qui explique la richesse des neuropathies canalaires dans cette localisation.
Dans les lésions traumatiques, l’échographie et l’IRM peuvent visualiser directement la lésion, et/ou ses conséquences sur le segment nerveux situé en aval (dégénérescence wallérienne) et son territoire d’innervation.
L’échographie et l’IRM participent à l’exploration diagnostique et pré-thérapeutique des tumeurs neurogènes.
Résumé
En IRM, les fascicules sont iso-intenses au muscle en T1, discrètement hyperintenses en T2, et leur environnement conjonctif est hypo-intense. En échographie, les fascicules sont hypoéchogènes au sein de l’épinèvre échogène. Siège des neuropathies canalaires au coude : gouttière rétro-épicondylienne médiale (N ulnaire), rond pronateur (N médian), supinateur (N radial). Sémiologie des lésions traumatiques : discontinuité si section ; si lésion incomplète, tuméfaction hypoéchogène du nerf, hypersignal T2 ou prise de contraste en aval de la lésion, œdème musculaire de dénervation. Tumeurs neurogènes (schwannome, neurofibrome) : masse ovoïde à contours nets, vascularisée, centrée sur le trajet d’un nerf.