JFR 2012 - 2140 - Imagerie ostéo-articulaire - Imagerie du coude 2e partie

Mis à jour le 08/01/2014 par SFR
Imagerie des tendons du coude
Orateurs : Thomas Moser et Véronique Freire
Objectifs
Connaître l’anatomie des tendons du coude.
Connaître les pathologies tendineuses du coude et en reconnaître la sémiologie à l’imagerie.
Connaître les différentes approches thérapeutiques des pathologies tendineuses du coude.
Messages à retenir
L’enthésopathie des extenseurs (tennis elbow) est la principale cause de douleur au coude.
Les pathologies tendineuses du coude sont bien évaluées par échographie.
Pour les tendons du groupe antérieur (biceps et brachialis), l’échographie est également un bon examen mais parfois l’IRM s’avère nécessaire dans le bilan pré-opératoire.
La rupture tendineuse la plus fréquente au coude est la rupture du tendon distal du biceps.
Le traitement des enthésopathies repose d’abord sur un approche conservatrice.
Résumé
Les atteintes tendineuses sont le principal motif de consultation en pathologie du coude. Elles sont étudiés par quadrant : latéral, antérieur, médial et postérieur. Après la radiographie, essentielle, l’échographie s’avère un premier choix pour les groupes latéral, médial et postérieur, avec possibilité d’une étude comparative controlatérale. Pour les tendons du groupe antérieur (biceps et brachialis), l’échographie est également un bon examen mais parfois l’IRM s’avère nécessaire dans le bilan pré-opératoire. Le traitement des enthésopathies est basé sur une approche conservatrice (repos, antalgiques, contentions, infiltrations cortisonées et rééducation) alors que le traitement des ruptures tendineuses est le plus souvent chirurgical.