JFR 2012 - 5140 - Imagerie de la hanche 1e partie

Mis à jour le 12/02/2014 par SFR
Hanches : Coxarthrose
Orateur : Laredo Jean-Denis
Objectifs
Connaître l'anatomie radiologique de la hanche normale.
Connaître la localisation préférentiellle des lésions cartilagineuses dans les trois types de coxarthrose.
Connaître et savoir lire les incidences et les critères radiologiques qui permettent de faire le diagnostic des trois types de coxarthrose.
Messages à retenir
Il existe 3 types anatomoradiologiques de coxarthrose : antérosupérieure, postéro-inférieure et antéromédiale.
Le critère le plus sensible dans la coxarthrose habituelle antérosupérieure est le rapport entre l'épaisseur de l'interligne en regard de la corne postérieure et de l'avant-toit antérosupérieur, mesurable sur le faux-profil. Ce rapport doit être supérieur à 1.
La coxarthrose postéro-inférieure se manifeste par un pincement supéromédial de face, est associée à une coxa profunda et donne un pincement en regard de la corne postérieure sur le faux-profil.
La coxarthrose antéromédiale se manifeste par un pincement supéromédial de face et donne un pincement en regard de la corne antérieure sur le contre faux-profil.
Résumé
Il existe 3 types anatomoradiologiques de coxarthrose: antérosupérieure, postéro-inférieure et antéromédiale. Le critère le plus sensible dans la coxarthrose antérosupérieure est le rapport entre l'épaisseur de l'interligne en regard de la corne postérieure et de l'avant-toit antérosupérieur, mesurable sur le faux-profil. Ce rapport doit être supérieur à 1. La coxarthrose postéro-inférieure se manifeste par un pincement supéromédial de face. Elle est associée à une coxa profunda et donne un pincement en regard de la corne postérieure sur le faux-profil. La coxarthrose antéromédiale se manifeste par un pincement supéromédial de face et donne un pincement en regard de la corne antérieure sur le contre faux-profil.