JFR 2012 - 5140 - Imagerie de la hanche 2e partie

Mis à jour le 12/02/2014 par SFR
Prothèse de hanche
Orateurs : Cyteval Catherine / Blin Dominique
Objectifs
Savoir reconnaître les type de prothèse de hanche.
Connaître les indications des différentes méthodes d'imagerie et leurs limites.
Connaître les critères de bon positionnement d'une prothèse de hanche.
Connaître les complications des prothèses de hanche et leur sémiologie en imagerie.

Messages à retenir
La radiographie standard reste l'examen de base du suivi des prothèses de hanche.
La TDM, l'échographie et l'IRM peuvent être utiles dans un second temps en particulier pour rechercher des lésions dans les parties molles.
Les complications peuvent être de quatre ordres : mécaniques (incluant les descellements et les conflits), infectieuses évoluant parfois à bas bruit, granulomateuses secondaires à des débris d'usure des matériaux ou du fait de modifications ostéomusculaires péri-articulaires.

Résumé
On dénombre environ 10% de complications des arthroplasties totales de hanche à 10 ans. Les patients porteurs d'une arthroplastie totale de hanche nécessitent une surveillance clinique et radiographique, au mieux annuelle. Les complications les plus fréquentes sont mécaniques : non ostéo-intégration, descellement, (sub)luxations, conflits, fractures. Il faut également rechercher des granulomes par débris d'usure des matériaux, longtemps asymptomatiques et qui entament alors le capital osseux rendant la reprise chirurgicale difficile. Enfin, la recherche d'un sepsis doit toujours être une priorité, les signes osseux sont souvent peu évocateurs et l'analyse des parties molles est alors primordiale