JFR 2012 - 2308 - De l'homme debout 2e partie

Mis à jour le 20/02/2014 par SFR
L'homme debout pathologique
Orateur : Morvan Gérard
Objectifs
Messages à retenir
Un trouble de la statique ne peut s'analyser que globalement (rachis, bassin, membres inférieurs, appareil musculaire et sa commande nerveuse), par rapport à des critères individuels et dans les trois plans de l'espace.
La scoliose est une maladie du plan axial.
Les altérations dégénératives rachidiennes ont souvent un impact sur la statique.
La réussite d'un intervention chirurgicale rachidienne repose sur une expertise morphologique et statique pré-opératoire irréprochable.
La notion de dosimétrie a une importance majeure dans ces bilans, surtout chez les jeunes.
Résumé
Un trouble de la statique rachidienne ne se définit que globalement et par rapport à la statique normale propre à chaque individu. La plupart des affections rachidiennes et pelviennes s'accompagne d'un retentissement statique qu'il importe de reconnaître et de préciser. La réussite ou l'échec d'une intervention rachidienne repose en bonne partie sur le respect des règles statiques. La reconnaissance précoce des troubles de la statique (notamment des scolioses) permet un traitement précoce, souvent moins lourd et de meilleurs résultats à terme. .