JFR 2013 - Les ostéosynthèses percutanées : de nouvelles perspectives en radiologie interventionnelle 2e partie

Mis à jour le 26/05/2014 par SFR

Ostéosynthèses percutanées de fractures axiales et extra-axiales

Orateur : Laurent Huwart


Messages à retenir
Principale indication : fractures du bassin.
Double guidage tomodensitométrique et anesthésie locale.
Méthode simple, rapide et efficace.
Anesthésie locale.
Perspectives : ostéosynthèses de fractures rachidiennes ou périphériques.

Résumé
Les fractures acétabulaires et des dysjonctions sacro-iliaques représentent la principale indication des ostéosynthèses percutanées. Ces vissages peuvent être effectués sous double guidage tomodensitométrique et scopique, avec comme avantages efficacité, rapidité et sécurité du geste. On distingue quatre étapes essentiellement dans le vissage : l’introduction de l’aiguille Chiba jusqu’au contact osseux ; l’insertion du Trocart t’am 13 gauges (Thiebaud, France) qui vient transfixier le foyer fracturaire ; le placement de la broche-guide Kirschner ; et l’étape de vissage elle-même avec une vis Asnis III  (Stryker, USA) perforée auto-taraudeuse et auto-foreuse, dont le diamètre est généralement de 4 mm à 6,5 mm. L’ensemble de cette procédure qui évite notamment toute dissection musculaire peut être faite sous anesthésie locale.  D’autres sites fracturaires seraient accessibles à cette technique : au rachis, les fractures pédiculaires ou encore des fractures périphériques (fixation talienne par exemple). Cette intervention pourrait également être combinée avec une cimentoplastie notamment dans les splits fractures vertébrales.