JFR 2013 - Les ostéosynthèses percutanées : de nouvelles perspectives en radiologie interventionnelle 3e partie

Mis à jour le 26/05/2014 par SFR

Combinaisons vissages – cimentoplasties percutanées dans les lésions malignes

Orateur : Nicolas Amoretti

Messages à retenir
Indications : lésions ostéolytiques à risque fracturaire imminent sur os porteurs (bassin osseux et extrémité proximale du fémur).
Double guidage tomodensitométrique et scopique.
Anesthésie locale.
Méthode très peu invasive, évitant toute dissection musculaire.

Résumé
Les cimentoplasties axiales et extra-axiales représentent une méthode de consolidation qui peut s’avérer insuffisante sur des os porteurs tels que le fémur. L’étape supplémentaire est de combiner vissage percutané et cimentoplastie. Ces procédures peuvent être effectués sous double guidage tomodensitométrique et scopique. On distingue essentiellement cinq étapes : l’introduction de l’aiguille Chiba jusqu’au contact osseux ; l’insertion du Trocart t’am 13 gauges (Thiebaud, France) qui vient transfixier le foyer fracturaire ; le placement de la broche-guide Kirschner ; l’étape de vissage elle-même avec une vis Asnis III  (Stryker, USA) perforée auto-taraudeuse et auto-foreuse, dont le diamètre est généralement de 4 mm à 6,5 mm ; et la cimentoplastie. L’ensemble de cette procédure qui évite notamment toute dissection musculaire peut être faite sous anesthésie locale. Les principales indications de cette procédure sont représentées par les lésions ostéolytiques malignes (métastases ou myélome multiple) à risque fracturaire imminent, dont les principales localisations sont le bassin osseux et l’extrémité proximale du fémur. Le caractère très peu invasif de cette procédure est essentiel chez des patients dont l’état général est souvent altéré.