JFR 2013 - 5308 - Prise en charge de la douleur osseuse en oncologie 2e partie

Mis à jour le 12/06/2014 par SFR

Traitement de la douleur : place de la cryothérapie, de la radiofréquence et injection de ciment

Orateur : Bertrand Richioud


Messages à retenir
Connaître les principes de traitement.
Connaître les indications propres et complémentaires de la cimentoplastie  et vertébroplastie et leurs  contre-indications.
Connaître les bénéfices, les risques, incidents et complications de chacune des techniques.

Résumé
La prévalence de la douleur est estimée entre 40 à 50% des patients atteints de cancers tous stades confondus. La radiothérapie antalgique est actuellement en première ligne dans le traitement des douleurs osseuses mais reste encore inefficace dans près de 20% des cas. L’association de radiofréquence et cimentoplastie vient en complément de l’arsenal thérapeutique habituel souvent après leur échec mais peuvent être appliquées en synergie. La radiofréquence, traitement de destruction tumorale combinée à la cimentoplastie en un seul geste apparaît comme un traitement potentiellement curateur. Elle est justifiée en premier lieu dans les localisations tumorales osseuses uniques. La vertébroplastie, injection de ciment dans le corps vertébral  permet de le stabiliser et par ce biais diminue la douleur dans la majorité des cas.
Le remplissage adéquat de l’os et la sélection rigoureuse des patients conditionnent l’efficacité du geste.
La cryothérapie est une technique de destruction par le froid moins douloureuse pouvant ëtre réalisée sous anesthésie locale.
Cette technique  au stade palliatif permet de réduire le volume tumoral et son inconfort avec  précision  en imagerie en coupes. 
Importance du suivi et de la coopération avec l’équipe de la  douleur