JFR 2010 - 2119 - Thermo-ablations tumorales par radiofréquence, 2e partie

Mis à jour le 29/06/2011 par SFR
Thermo-ablation tumorale percutanée hépatique par radiofréquence
P CHEVALLIER, G BAUDIN, P BRUNNER, S NOVELLAS, T DE BAERE
Objectifs
Messages à retenir
La thermo-ablation tumorale par radiofréquence peut être proposée en première intention pour certains patients porteurs de carcinomes hépatocellulaires. La thermo-ablation tumorale de métastases est proposée aux patients porteurs de lésions de moins de 35 mm accessibles et non chirurgicales. Les trois complications principales à éviter sont l'hémorragie, la sténose de voies biliaires centrales par brûlure iatrogène ou la perforation digestive également par brulure iatrogène. Le suivi evolutif peut-être assuré par scanner ou IRM avec un premier contrôle 4-6 semaines après le traitement.
Résumé
La thermo-ablation de tumeurs hépatiques se développe depuis le début des années 90. Il est désormais admis de traiter en première intention les patients porteurs de carcinomes hépatocellulaires (CHC) en attente de transplantation hépatique ou ceux non éligibles à la transplantation et ayant un CHC de moins de 5 cm ou au plus trois CHC de moins de 3 cm. Dans cette indication, le traitement peut être associé à un traitement endo-artériel hépatique. Le traitement par radiofréquence de métastases hépatiques ne s'envisage que pour les patients non chirurgicaux éligibles à un traitement par destruction focale. Cette attitude est dictée par l'absence d'essai randomisé permettant d'établir la place de ce traitement comparativement aux tumorectomies chirurgicales même si des études appariées font état de résultats équivalents pour les deux approches thérapeutiques. Les complications majeures sont rares à exceptionnelles à condition de prevenir les risques d'hémorragie ou de brûlure iatrogène d'une structure anatomique paratumorale.