JFR 2010 - 3119 - Apport de l'Imagerie dans la gestion des chambres à cathéter implantables (CCI), 1e partie

Mis à jour le 29/06/2011 par SFR
Impact de l'échographie dans l'abord des voies veineuses centrales
E DESRUENNES
Objectifs
Messages à retenir
Les abords veineux principaux sont jugulaire interne et sous-clavier. La voie jugulaire interne est la plus facile pour l'opérateur junior, y compris du côté gauche et chez le patient obèse. L'échographie accroît la faisabilité technique et réduit les complications initiales.
Résumé
On distingue deux types d'abord veineux percutané à l'aveugle et radiologique, et chirurgical par dénudation des veines céphalique, jugulaire externe et fémorale (crosse saphène interne). Classiquement, l'abord chirurgical par dénudation comporte un plus faible taux de complications initiales que l'abord percutané 'à l'aveugle' mais un taux d'échecs techniques plus élevé. La ponction veineuse en temps réel, guidée par l'image, n'aborde qu'une seule paroi veineuse, contrairement à la technique de Seldinger 'aveugle'. L'échographie permet la réduction du nombre d'essais infructueux et du taux de complications, réduit le temps d'accès veineux, et améliore ainsi la faisabilité technique. En outre, les études prospectives et les méta analyses montrent clairement son efficacité pour l'abord jugulaire et brachial. Son intérêt dans l'abord veineux sous-clavier sera discuté. Le taux de succès techniques sous échographie est de 98 à 100 %. Le taux de malposition initiale de cathéter est < 1 % en radiologie versus > 5 % en chirurgie. L'intérêt fondamental de l'échographie est de visualiser la veine à ponctionner et de ponctionner la veine que l'on voit. Elle fait partie des recommandations de certaines Sociétés Savantes pour la pose des cathéters centraux.