JFR 2010 - 4119 - Radiologie interventionnelle du carcinome hépatocellulaire, 3e partie

Mis à jour le 29/06/2011 par SFR
Autres voies thérapeutiques
H LAUMONIER, H TRILLAUD
Objectifs
Messages à retenir
L'alcoolisation peut encore être utilisée pour des tumeurs de moins de 2 cm si la RF n'est pas indiquée. Les autres techniques de thermothérapie même si elles semblent être aussi performantes que la radiofréquence n'ont pas fait encore l'objet d'études aussi larges que la radiofréquence. Les ultrasons focalisés permettent de traiter une tumeur sans effraction cutanée et sans hospitalisation. Les ultrasons focalisés sous contrôle IRM ouvrent la porte aux thérapies géniques ou moléculaires ciblées.
Résumé
L'injection intra-tumorale d'alcool pur a longtemps été utilisé avant le développement de la radiofréquence (RF). Les études comparatives entre l'alcoolisation de la tumeur et la RF ont montré la nécessité de réaliser plusieurs sessions d'injection d'alcool pour obtenir le même résultat qu'avec la RF réalisée en une session. De plus, la RF est supérieure en termes de survie pour des tumeurs qui dépassent 2 cm. On peut retenir que l'alcoolisation peut être utilisée pour des tumeurs de moins de 2 cm et en cas de contre-indication à la RF. Les autres approches de thermothérapie sont le laser, les micro-ondes, les ultrasons focalisés et la cryogénèse. Si la RF a fait l'objet de nombreuses études et méta-analyses qui ont permis de déterminer les meilleures indications et le taux de récurrence et de survie après traitement, aucune étude randomisée comparative entre ces autres techniques n'a été réalisée. Le coût est en revanche supérieur. Les ultrasons focalisés constituent une approche séduisante car ils ne nécessitent pas d'effraction cutanée et peuvent constituer un traitement totalement ambulatoire mais des développements sont indispensables pour réaliser un mode de traitement reproductible des tumeurs du foie. Ils ouvrent la voie à des thérapies géniques ou moléculaires très ciblées.