JFR 2010 - 4348 - Traitement des métastases, 2e partie

Mis à jour le 29/06/2011 par SFR
Traitement par radiofréquence des métastases hépatiques et pulmonaires
T DE BAERE, J PALUSSIÈRE, F DESCHAMPS
Objectifs
Connaître les indications potentielles des traitements par RF pulmonaire et hépatique. Connaître les contre-indications des traitements par RF pulmonaire et hépatique. Connaître les résultats et les facteurs prédictifs en terme de contrôle local et de survie des traitements par RF pulmonaire et hépatique.
Messages à retenir
La radiofréquence obtient un taux de contrôle local supérieur à 90 % dans les meilleures indications. La radiofréquence permet de traiter des patients non opérables avec un espoir curateur. L'imagerie fonctionnelle est utile dans le suivi des patients traités par radiofréquence.
Résumé
La RF initialement utilisée pour les tumeurs hépatique traite aujourd'hui les tumeurs pulmonaires primitives et secondaires. Même si les techniques de guidage et de traitement différent quelque peu entre poumon et foie, la taille de tumeurs ciblées reste le principal facteur prédictif de succès local. Un taux de destruction supérieur à 90 % est obtenu pour des tumeurs de 2 cm ou moins. Les taux de survie des patients les mieux sélectionnés sont proches de ceux de la chirurgie mais il n'existe pas d'étude randomisée. Donc ce traitement reste réservé à des patients non chirurgicaux ou à fort facteur de risque.