JFR 2011 - 4310 - Actualité de l'interventionnel en sénologie 3e partie

Mis à jour le 10/05/2012 par SFR
Actualité des biopsies sous IRM en sénologie
I THOMASSIN-NAGGARA, J CHOPIER
Objectifs
Messages à retenir 
Une indication de biopsie sous IRM ne se pose qu'après avoir éliminé la possibilité de réaliser la biopsie sous échographie ou sous stéréotaxie. Une biopsie sous IRM nécessite simplement trois éléments : une grille, un cube et un système de macrobiopsie. La position du clip ainsi que la concordance entre le signal anatomopathologique et radiologique sont à vérifier systématiquement.
Résumé 
La biopsie sous IRM a nettement fait évoluer la prise en charge des prises de contrastes détectées en IRM. Il s'agit d'une procédure coûteuse qui est à réserver aux patientes ayant des anomalies IRM classées ACR IV et V sans traduction en imagerie conventionnelle. Les lésions pré-pectorales et sous-cutanées, ainsi que les lésions situées dans le sillon sous-mammaire sont d'approche difficile. La durée d'une procédure est d'environ 1h. La réussite d'une biopsie sous IRM dépend d'un bon positionnement de l'aiguille par rapport à la lésion cible qui est être réalisée à l'aide d'un simple cube positionné dans une grille. L'utilisation de système CAD peut faciliter le choix de la meilleure position. En moyenne, il est nécessaire de réaliser 18 prélèvements et la mise en place d'un clip métallique en fin de procédure est indispensable. En cas de résultat bénin et concordant (pas d'erreur de ciblage), il est nécessaire d'effectuer une IRM de contrôle dans un délai de 5 mois.