JFR 2011 - 3143 - Les infiltrations foraminales rachidiennes 3e partie

Mis à jour le 04/12/2012 par SFR
Infiltrations rachidiennes foraminales et problèmes médico-légaux
V HAZEBROUCQ
Objectifs
Connaître les obligations du médecin radiologue pratiquant des actes interventionnels. Comprendre les conséquences juridiques des récentes publications interrogeant l'efficacité et la dangerosité des actes de radiologie interventionnelle portant sur le rachis. Savoir adapter sa pratique professionnelle pour tenir compte des exigences juridiques et assurancielles.
Messages à retenir
Le radiologue qui pratique un acte de radiologie interventionnelle n'est pas le simple exécutant d'un geste technique. Sa responsabilité s'étend de la confirmation de l'indication au suivi post geste et des éventuelles complications, en passant par l'information du patient et l'obtention du consentement éclairé et la réalisation optimale du geste dans les meilleures conditions de sécurité possibles. La pérennisation de la possibilité d'assurer cette activité nécessite pour les assureurs, une meilleure connaissance du risque, et donc la mise en place, par les professionnels d'un suivi de cette activité interventionnelle et de ses complications (observatoire de la radiologie interventionnelle) ainsi que de son organisation professionnelle (formation, accréditation, évaluation des pratiques …).
Résumé
Plusieurs publications récentes, questionnant l'efficacité et la dangerosité des actes de radiologie interventionnelle portant sur le rachis se sont associés avec une augmentation de la sinistralité observée par les assureurs et aux résultats d'une enquête de pharmacovigilance pour remettre en question le développement de cette pratique, en plein essor. Des discussions avec les assureurs ont permis de dégager les pistes des actions à conduire pour la profession pour permettre que le risque de cette pratique reste assurable : meilleur contrôle des indications, optimisation de l'information des patients, de la formation et du suivi de cette activité, etc.