JFR 2012 - 4340 - Imagerie interventionnelle 2e partie

Mis à jour le 11/12/2013 par SFR
Interventionnel : Cimentoplastie
Orateurs : Caroline Parlier-Cuau et Jean-Denis Laredo
Objectifs
Détailler la technique de ce geste et les différentes voies d’abord cervicales ou thoraco-lombaires.
Connaître les indications : ostéoporoses, métastases et angiomes.
Détailler les complications.
Donner les résultats de la littérature dans chaque indication en particulier dans l’ostéoporose.
Messages à retenir
Le but de la cimentoplastie est d’obtenir un effet antalgique ou pour consolider le corps vertébral dans les fractures vertébrales ostéoporotiques ou les lésions ostéolytiques métastatiques.
Geste réalisé sous neuroleptanalgésie ou anesthésie générale.
L’abord au niveau cervical : voie antéro-latérale. rachis dorsal ou lombaire par voie trans-pédiculaire.
La fréquence des complications est de 0,5 % dans les tassements ostéoporotiques, 1 % dans les angiomes vertébraux, 5 % dans les métastases rachidiennes.
Résumé
Le but de la cimentoplastie est d’obtenir un effet antalgique ou de consolider le corps vertébral dans les fractures vertébrales ostéoporotiques ou les lésions ostéolytiques métastatiques en injectant par voie percutanée du ciment acrylique dans la vertèbre pathologique. Ce geste est réalisé sous neuroleptanalgésie ou anesthésie générale. Les complications locales sont très rares : la survenue d’un déficit neurologique ou d’une infection est exceptionnelle, les radiculalgies sont plus fréquentes (3,7 % des cas). La fréquence des complications est de 0,5 % dans les tassements ostéoporotiques, 1 % dans les angiomes vertébraux, 5 % dans les métastases rachidiennes.