JFR 2012 - 3111 - Radiologie interventionnelle thoracique : que doit savoir tout radiologue 2e partie

Mis à jour le 08/01/2014 par SFR
Radiologie interventionnelle de la veine cave supérieure et des artères pulmonaires
Orateur : Mostafa El Hajjam
Objectifs
Messages à retenir
L’angio-scanner thoracique est le premier examen pratiqué. Il doit permettre une modélisation vasculaire avant l’acte interventionnel.
Le syndrome cave supérieur sur dispositif veineux implantable, nécessite la désobstruction veineuse avant tout retrait du cathéter.
L’embolisation des malformations artério-veineuses pulmonaires dans le cadre de la maladie de Rendu Osler est une technique sûre et efficace pour prévenir les embolies systémiques.
Résumé
Les radiologues interventionnels sont invités à se familiariser avec les techniques mini-invasives utilisées dans différentes pathologies caves supérieures et artérielles pulmonaires. Ces techniques, qui remplacent de plus en plus la chirurgie, sont sûres et efficaces entre des mains expérimentées. L’angioplastie-endoprothèse de la veine cave supérieure a une place prépondérante dans le traitement palliatif du syndrome cave d’origine maligne. A l’inverse, elle est à visée curative dans les étiologies bénignes. L’extraction de corps étrangers et les biopsies intra-caves font partie de l’arsenal du radiologue interventionnel. La thrombolyse in situ et/ou la thrombectomie sont indiquées dans les embolies pulmonaires massives mettant en jeu le pronostic vital. Les hémoptysies dues à des faux anévrismes artériels pulmonaires secondaires à des cancers nécrosés, à des sondes de Swan Ganz ou à des vascularites (Behçet) nécessitent un diagnostic rapide et un traitement par embolisation. Dans les malformations artério-veineuses pulmonaires de la Maladie de Rendu Osler, l’embolisation est le standard thérapeutique dans le but de corriger le shunt droit-gauche et prévenir les complications emboliques et hémorragiques. En fin et plus rarement les sténoses artérielles pulmonaires comme dans la maladie de Takayasu peuvent faire l’objet d’une angioplastie.