JFR 2013 - 4104 - Quand et comment je fais une radio-embolisation hépatique ? 1e partie

Mis à jour le 19/05/2014 par SFR

La radioembolisation du point de vue de l'hépatologue

Orateur : Christine SILVAIN


Messages à retenir
Les indications de la radioembolisation dans le traitement du carcinome hépatocellulaire (CHC) restent discutées et doivent être abordée en RC.
Les meilleures indications sont les patients de stade intermédiaire, child inférieur ou égale à B7.
La thrombose portale n'est pas une contre-indication contrairement à la chimioembolisation.
Il s'agit d'un traitement très bien toléré en général.

Résumé
La radioembolisation hépatique dans le traitement du CHC est une technique plutôt nouvelle en France. Les indications de ce traitement restent encore discutées et ne font pas l'objet d'un consensus ; elles doivent donc être abordée en RCP. Les meilleures indications sont les patients de stade intermédiaire, child inférieur ou égale à B7, dont la maladie est exclusivement ou préférentiellement hépatique. La thrombose portale n'est pas une contre-indication ce qui en fait un traitement de choix dans cette situation où la chimioembolisation est contre-indiquée. Dans la littérature, les médianes de survie globale sont comprises selon les études entre 7 et 24 mois après ce traitement. Les principaux risques de ce traitement sont l'hépatite radique et l'embolisation d'artères extra-hépatiques pouvant être à l'origine de pancréatites ou d'ulcérations digestives très sévères.