JFR 2011 - 2115 - Echographie de contraste dans l'exploration du foie, du rein et des vaisseaux 2e partie

Mis à jour le 12/04/2012 par SFR
Echographie de contraste en pathologie vasculaire : technique, résultats et recommandations actuelles
C GAUTIER
Objectifs
Messages à retenir
L'échographie de contraste permet d'améliorer les performances et la reproductibilité des examens vasculaires. Elle améliore la détection des anévrismes intra-crâniens et de leur portion circulante, ainsi que la visualisation de la fuite périprothétique des anévrismes aortiques. Elle permet une meilleure détection des plaques faiblement échogènes et le diagnostic entre sténose sub-totale et occlusion.
Résumé
L'échographie a une place très importante dans la prise en charge diagnostique des patients porteurs de lésions vasculaires. Ces pathologies sont très fréquentes et susceptibles de bénéficier d'un traitement qui sera choisi en fonction de la localisation et de la sévérité des lésions, ce que l'échographie a pour rôle de préciser, le plus souvent en première intention. Globalement, le niveau de qualité des examens échographiques est très satisfaisant, en particulier en ce qui concerne les vaisseaux superficiels. L'utilisation des agents de contraste est cependant très utile pour améliorer les performances et la reproductibilité des examens échographiques lorsque les conditions techniques sont difficiles, elle est donc plus fréquente dans l'exploration des vaisseaux profonds. De plus, l'utilisation des agents de contraste permet d'élargir les indications de l'échographie vasculaire et d'envisager des applications nouvelles dans différents territoires. Quel que soit le territoire considéré, l'utilisation des agents de contraste tend à améliorer la performance globale de l'examen échographique vasculaire ainsi que son objectivité puisque la reproductibilité inter-observateur est améliorée.