JFR 2011 - 5116 - Imagerie de l'abdomen aigu fébrile : les trois points cardinaux 1e partie

Mis à jour le 18/01/2012 par SFR
Imagerie des douleurs fébriles de l'hypocondre droit
I BOULAY-COLETTA
Objectifs
Messages à retenir
L'échographie doit rester l'examen de première intention en cas de douleur fébrile de l'hypocondre droit). La TDM est utile au diagnostic des formes compliquées (perforées, gangréneuses, abcédées, emphysémateuses). La cholécystite aiguë se traduit en échographie par un épaississement de la paroi vésiculaire au delà de 3 mm, une distension de la lumière vésiculaire (diamètre transverse > 40mm), la présence de calculs et un signe de Murphy échographique. La présence d'un murphy échographique et d'une lithiase vésiculaire sont les 2 signes les plus spécifiques pour poser le diagnostic de cholécystite aiguë.
Résumé
L'imagerie a un rôle important dans l'exploration des douleurs aiguës de l'hypocondre droit pour : a) établir le diagnostic positif de cholécystite aiguë, b) poser un diagnostic différentiel ne nécessitant pas de traitement chirurgical et c) aider à la prise de décision en détectant des complications (perforation, gangrène) nécessitant une prise en charge chirurgicale urgente. L'échographie reste la technique d'imagerie de première intention et de référence dans cette situation clinique.