Tous nos sites et sites référencés

IRM : un scandale sanitaire

Le Conseil Professionnel de la Radiologie Française (G4) a pris connaissance avec stupéfaction de l’instruction CNAMTS/DGOS/R3/2011 adressée aux directeurs des Agences Régionales de Santé.

Le Conseil Professionnel de la Radiologie Française a rencontré la CNAMTS avec le SNITEM en avril 2011 pour tenter une nouvelle fois de rattraper le retard français en nombre d’IRM - 2 fois moins d’IRM par habitant que dans les autres pays d’Europe et un temps d’attente moyen pour un rendez-vous supérieur à 32 jours (Rapport Cemka-Eval 2011). Favorisant les regroupements promus par son plan pour l’imagerie et son projet professionnel commun, il a proposé, conscient des difficultés économiques, le déploiement d’IRM spécialisées supplémentaires, moins chères et bénéficiant donc de tarifs adaptés, adossées aux IRM polyvalentes actuelles. En savoir plus ...