Tous nos sites et sites référencés

Imagerie des prothèses de hanche : la tomosynthèse est meilleure que la radiographie standard... et que le scanner !

Mis à jour le 01/06/2017 par SFR

 

Jean-François Budzik, Société d'Imagerie Musculo-Squelettique (SIMS)

« La tomosynthèse surpasse la radiographie standard, mais reste inférieure au scanner. » Cet avis pouvant faire figure de poncif est battu en brèche par une étude de l’équipe de chirurgie orthopédique du Jishuitan Hospital de Pekin (1). L’objectif principal était de tester la capacité de trois modalités d’imagerie à identifier les descellements prothétiques. Les auteurs ont évalué de manière prospective 76 éléments prothétiques de la hanche chez 48 patients, imagés en radiographie standard, scanner et tomosynthèse avec réduction des artefacts métalliques. L’évaluation peropératoire par tests mécaniques jugeant de la qualité de l’ostéo-intégration servait de gold standard. La précision diagnostique était plus élevée pour la tomosynthèse que pour la radiographie standard et le scanner (respectivement pour le fémur et l’acétabulum : 82,6 % et 84,5 % ; 44,6 % et 67,3 % ; 39,6 et 74,6 %). De plus, contrairement à la radiographie standard, il n’y avait pas de différence entre les lecteurs seniors et juniors.

Références :

1. Tang H et al. Digital tomosynthesis with metal artifact reduction for assessing cementless hip arthroplasty: a diagnostic cohort study of 48 patients. Skeletal Radiol. 2016 Nov;45(11):1523-32.